LIRE ET FAIRE LIRE à ROCHEFORT sur LOIRE : une belle aventure

 

Janine Maingot , Adjointe à l’Enfance et à la Jeunesse jusqu’en 2014   et Bruno CHEMINAT,  Adjoint à la Petit Enfance, à la Jeunesse et aux Sports de l’actuelle Municipalité  ont  eu l’extrême gentillesse de répondre à nos questions sur l’activité dynamique  de Lire et Faire Lire dans leur  Commune de Rochefort- sur-Loire.

Interview de Madame Janine MAINGOT

Comment, dès le début des années 2000, le dispositif de Lire et Faire Lire  créé par Alexandre JARDIN  en 1999 s’est-il implanté à Rochefort sur Loire ?
Mon mari était Président de l’UDAF, qui dès 2000 , en collaboration avec la FOL , organisait des lectures par des bénévoles dans les écoles,  ce qui fait que j’ai été sensibilisée par le sujet.
Adjointe à l’Enfance, à la Jeunesse,  je considérais la lecture comme une activité intéressante pour les enfants ; le caractère intergénérationnel des  interventions de bénévoles pouvait apporter un plus pour notre commune et une reconnaissance du bénévolat, quel que soit l’âge.
Les grands-parents sont souvent éloignés des petits-enfants ; les enfants habitent loin et c’est un avantage pour les petits de côtoyer une mamie ; les enfants ont besoin de cela, d’un dialogue, d’ échanges.
A Rochefort, nous avions également une municipalité très sensible à la culture, à l’enfance, à la jeunesse, aux écoles et à  tout ce qui concernait la lecture en bibliothèque.

Concrètement, comment ça s’est passé, racontez-nous .
En ce qui concerne les bénévoles, j’ai fait une annonce dans le bulletin municipal et j’ai immédiatement eu des réponses favorables. J’ai reçu individuellement les personnes intéressées et leur ai remis un document expliquant les objectifs de LFL Au départ, il y a eu deux volontaires , et aujourd’hui, nous en sommes à six titulaires et quatre  remplaçantes !
l’équipe des bénévoles LFL de Rochefort  avec Janine Maingot  debout au second plan à droite

Nous avions, par ailleurs,  recruté un animateur à temps partiel ; aujourd’hui, à temps plein, il coordonne toutes les activités jeunesse avec beaucoup de compétences.

Quel a été l’accueil des écoles et des parents ?
Les enseignants et les parents ont beaucoup apprécié cette activité car c’est un plus pour les enfants. Il est très important qu’ils s’approprient la lecture et c’est très bénéfique pour le vocabulaire. Les instituteurs s’investissent beaucoup  dans ce travail et je suis très surprise des connaissances qu’ont les enfants aujourd’hui.

Aujourd’hui, vous continuez votre engagement ?
En 2014, n’ayant pas renouvelé mon mandat à la municipalité, je me suis inscrite comme bénévole à Lire et Faire Lire, et là, c’est un autre regard…

Interview de Monsieur  Bruno CHEMINAT

Comment, en 2018, continuez-vous l’engagement pris par Janine  MAINGOT et la Commune de Rochefort depuis le début des années 2000 ?
Il y a un » avant » et un » après » 2018, puisqu’ entre 2014 et 2018, les bénévoles de LFL intervenaient sur les Temps d’Activités Périscolaires (TAP).
A partir de l’année prochaine, nous allons repasser à la semaine de 4 jours
Nous considérons LFL comme une association  importante au niveau des écoles. Même si nous n’organiserons  plus les TAP, à la suite d’une décision du Conseil Municipal (prise après avis du comité de pilotage sur les nouveaux rythmes scolaires et des deux écoles), nous continuerons à faire appel aux bénévoles de LFL pour qu’ils lisent  sur le temps de la pause méridienne. Entendre des personnes qui ne sont ni leurs enseignants, ni leurs parents, leur lire des histoires est très important pour les enfants de tous âges.

Aujourd’hui, comment Lire et Faire Lire est-il perçu par l’environnement éducatif, par les parents …?
Que ce soit pour les enseignants ou les parents, il y a ici une image très positive de LFL ! Les enseignants sont très demandeurs. Je ne sais pas si LFL facilite l’apprentissage de la lecture, mais pour ce qui est de  l’approche du livre par les enfants c’est indéniable.
Oui !!! La majorité des parents de Rochefort leur lisent des livres le soir. Et l’intervention de LFL va dans le même sens.
Avec LFL, on lit une histoire qui est dans un livre ; c’est différent d’un conteur qui va raconter une histoire sans support physique. Pour l’enfant, c’est fantastique de se dire que dans ce petit bout de carton avec des feuilles, il y a des choses passionnantes. Et une fois qu’on sait lire, on ira chercher dans les livres.

Donc vous envisagez de pérenniser le dispositif LFL à Rochefort-sur-Loire ?
C’est à l’association LFL de nous le dire ! Nous sommes toujours preneurs des offres de LFL. En septembre 2018, il n’y aura plus de TAP, mais nous souhaitons  comme je vous l’ai dit  l’intervention de  LFL au moment  de la pause méridienne. Une différence toutefois avec la pratique antérieure :  les groupes de lecture seront constitués sur la base du volontariat ; à nous de réfléchir à la manière d’y attirer les enfants les moins intéressés par la lecture…
Il faut qu’on les amène au livre , au texte car  la lecture c’est un passage vers des choses qui font rêver, qui donnent envie d’aller vers d’autres mondes.

Rochefort en route vers le Label « Ma commune aime LFL »?

A la fin de nos entretiens avec Mme MAINGOT et Mr CHEMINAT, nous avons remis un dossier de candidature au Label « Ma Commune aime Lire et Faire Lire » à Mr CHEMINAT, qui se propose de :
– faire acte de candidature au nom de la Commune de Rochefort-sur-Loire,
– sensibiliser à leur prochaine rencontre, les élus en charge de la Petite Enfance et de la Jeunesse des communes de la Communauté de Communes, pour de futures implantations de LFL !

Une astuce rochefortaise pour contacter de futurs bénévoles:

Monsieur  CHEMINAT  a trouvé un moyen efficace pour diffuser des informations sur LFL : la parution dans les bulletins trimestriels ou semestriels de la MGEN de l’activité de LFL,  en direction des futurs retraités…

Interviews réalisées par Marie-Brigitte DENIS , bénévole relai LFL sur le secteur couronne sud d’Angers, le 6 juin 2018 à Rochefort-sur-Loire.